Cheminement de l’alimentation dans le système digestif du cheval

La cavité buccale
k3

Le processus démarre dans la cavité buccale. Les touffes d’herbe que le cheval arrache avec les dents de devant au pâturage ou les bouchées de concentré ou de fourrage que le cheval accumule par un balayage sont maintenant écrasées par les molaires et mélangées avec de la salive. Dans ce contexte, les dents ont une fonction primordiale, et il est important que l’état des dents du cheval soit contrôlé régulièrement.

Lors de la mastication, l’alimentation se mélange à la salive. Le cheval en produit de grandes quantités (env. 10 à 15 litres par 24h) et à la différence d’autres mammifères, il n’a pas d’enzymes actives dans sa salive. Par contre, il est riche en bicarbonate. Celui-ci a une fonction importante de régulation de l’acide lors de la digestion. Par conséquent, il est important que l’on donne au cheval l’occasion de manger dans le calme et durant une une période relativement longue de sorte que les aliments absorbés soient correctement imbibés de salive. De cette manière, l’alimentation obtient également une consistance qui facilite son transport ultérieur par le biais de la digestion.

Le fourrage stimule davantage la sécrétion de salive que le concentré. Par conséquent, il est approprié de toujours commencer le repas du cheval par une ration de fourrage qu’il mange pendant un certain temps avant de recevoir le concentré. Ceci rallonge également la durée du repas, ce qui est essentiel dans ce contexte. Le cheval n’a aucun récepteur lui indiquant le remplissage de son estomac. C’est, à la place, la durée totale du repas qui crée la sensation d’être rassasié. Un rythme lent pendant le repas réduit ainsi le risque d’obstruction œsophagienne.

L'œsophage
k8

L’œsophage représente la liaison entre la cavité buccale et l’estomac. Chez le cheval, il est placé de manière superficielle, et on peut assez facilement sentir une « bulle » d’un aliment avalé le long de l’œsophage le long de la partie gauche du bord de la gorge.

L’œsophage est sensible. Si les denrées alimentaires ne sont pas humidifiées correctement par la salive ou si le cheval mange quelque chose qu’il n’a pas été en mesure de décomposer de manière satisfaisante, ce qu’on appelle une obstruction œsophagienne peut alors se produire. L’œsophage est alors bloqué par des morceaux d’aliments. Les chevaux qui mangent trop vite doivent être nourris sur le sol/la terre pour réduire le risque d’obstruction œsophagienne.

L'estomac
k22

L’estomac du cheval est petit par rapport au volume total du corps. Les aliments passent également relativement peu de temps dans l’estomac. Dans sa partie supérieure (cardia), il existe une fermeture robuste qui empêche le contenu de l’estomac ou des gaz de s’échapper. Les chevaux ne peuvent ni roter ni vomir. C’est pourquoi, en cas de flatulence, l’estomac peut se gonfler fortement. Cette tension intervient le plus souvent lorsque de grandes quantités d’amidon fermentent sous l’effet de bactéries et le gaz qui se dégage ne passe pas assez rapidement dans le système intestinal. Le problème trouve le plus souvent son origine dans le fait que le cheval a mangé une grande quantité de céréales durant un laps de temps court.

Dans l’estomac, les denrées alimentaires rentrent en contact avec des sucs gastriques acides. Ceux-ci activent à leur tour les enzymes nécessaires à l’extraction de nutriments dans l’intestin grêle du cheval.

Les denrées alimentaires continuent vers l’intestin grêle à travers le pylore. Par les voies biliaires, de la bile s’ajoutent maintenant, ce qui rend les matières grasses contenues dans les aliments solubles dans l’eau et possibles à exploiter en tant que source d’énergie. Les sécrétions du pancréas ajoutent du bicarbonate qui lie une partie de l’acidité des aliments. Les mêmes sécrétions fournissent également les enzymes nécessaires pour décomposer les protéines, les matières grasses et les glucides.

Intestin grêle
k21

Dans l’intestin grêle sont extraits principalement les substances énergétiques digestibles qui sont utilisées lors d’un travail musculaire explosif et qui peuvent être stockées dans la musculature et les substances adipeuses du cheval. Le cheval a une capacité assez limitée à absorber cette forme de glucides, et il convient de ne pas exagérer sa signification dans le régime alimentaire. La longueur de l’intestin grêle est impressionnante (env. 20 mètres), et le contenu de l’estomac le traverse à une vitesse impressionnante. Environ une heure après que l’aliment a été avalé, il termine son voyage à travers l’intestin grêle. Le prochain arrêt est la station d’extraction la plus importante du cheval, c’est-à-dire le gros intestin.

Gros intestin
k11

Dans le colon et le cæcum, l’essentiel de l’extraction des éléments nutritifs du cheval intervient, et ce sont les bactéries, les champignons et les animaux unicellulaires qui gèrent ce traitement. La préparation chimique est terminée. Il s’agit dorénavant de transformation microbiologique.

Le gros intestin peut être assimilé à une grande « saucisse » qui occupe presque les 2/3 du volume total de la cavité abdominale. Le contenu de l’estomac y est normalement stocké pendant 3 jours et est traité pendant ce temps par un grand nombre de microorganismes. Un seul gramme de contenu du côlon contient env. 1000 millions de microorganismes. Ceux-ci sont spécialisés dans différents domaines, par exemple la fabrication de vitamines hydrosolubles, d’acides aminés présents dans les protéines et les acides gras d’où l’énergie peut être extraite. On considère qu’environ 60 % de la récupération totale d’énergie du cheval intervient dans le gros intestin. Une grande partie de l’énergie est récupérée par la dégradation de la cellulose en fibres végétales.

L’équilibre entre les microorganismes de différentes sortes dans le gros intestin est très important, et les troubles ont souvent une grande influence sur l’état général du cheval. L’origine des troubles peut, par exemple, être une mauvaise alimentation (souvent trop peu de fibres ou excédent d’amidon), une suralimentation, l’impact des médicaments, le stress ou une eau inappropriée.

Dans la mesure où le cheval est fait pour manger de l’herbe, il est important qu’une grande partie de la récupération d’énergie intervienne dans le gros intestin, c’est-à-dire par la dégradation de fibres végétales. On crée alors également un équilibre dans la flore intestinale et le fonctionnement intestinal se stabilise.

Selles
k13

Lorsque des quantités suffisantes de selles sortent du sortent du rectum, les réflexes du cheval en terme de défécation entrent en jeu. Des selles normales sont divisées en un certain nombre de « boules » (crottes) solides qui sont faciles à décomposer. Des selles molles (diarrhées) et malodorantes constituent toujours un signe d’avertissement, et peuvent être le signe que la microflore dans le gros intestin est perturbée.

Des selles liquides sont souvent le signe que le cheval a une perte accrue de liquide corporel. Il est important que la perte d’eau en rapport avec les selles soit remplacée, ce qui peut parfois être difficile dans le cas où le cheval ne souhaite pas boire. Si vous avez conscience que votre cheval boit mal durant une période, alors nous recommandons d’essayer KRAFFT MASH Sensitive. Un complément alimentaire qui est servi aussi mouillé qu’on le souhaite.

De plus, on peut, par un régime alimentaire riche, accroitre l’aptitude du cheval à stocker du fluide corporel contenant des électrolytes dans le cæcum et le gros intestin. Dans le système intestinal, le fluide corporel est lié à divers types de particules qui ont la capacité de « retenir » le fluide. Il s’agit d’apporter au cheval les fibres qui lient le fluide de la bonne manière, c’est-à-dire de sorte qu’ils puissent être rapidement utilisés pour compenser la perte d’eau par les selles et la transpiration.

0
Connecting
Please wait...
Send a message

Sorry, we aren't online at the moment. Leave a message.

Your name
* Email
* Describe your issue
Login now

Need more help? Save time by starting your support request online.

Your name
* Email
* Describe your issue
We're online!
Feedback

Help us help you better! Feel free to leave us any additional feedback.

How do you rate our support?